Garden State

original_844

Alors que je discutais il y a peu avec une des innombrables lectrices de ce blog (HAHA !), nous devisions sur diverses actrices américaines que nous avons très arbitrairement classées dans des catégories sommairement définies comme “catégorie bonne actrice” ou encore “catégorie pouffe”. Bon nous avons eu du mal à tomber d’accord : non, selon moi Jessica Alba n’est pas forcément une pouffe, quant à Scarlett Johansonn, et ce malgré des courbes affolantes, elle n’est pas forcément (bonne) (actrice). A vous de faire sauter les parenthèses où bon vous semble. Bref ! La seule actrice sur laquelle nous sommes à peu près tombés d’accord ma lectrice et moi-même est Natalie Portman. Mais là je m’entends dire que Natalie Portman, à part “Léon” et “Closer”… Quoi ?! Mais non ! Et “Brother” alors ? Et “Black Swan” ? Et… et… et ben oui tiens, et “Garden State” ? Tu l’as vu “Garden State” ? Parce qu’il est génial celui-là ! Et ben non, “Garden State” très peu de gens l’ont vu (en tout cas en Europe parce qu’aux Etats Unis il a rapporté le gros pactole). Et bien vous savez quoi, je ne pouvais pas rêver mieux pour un nouvel article.

“Garden State”, autre nom du New Jersey, est le lieu de naissance d’Andrew Largeman. Il y a grandi mais vit désormais à Los Angeles où il a entrepris de devenir célèbre comme acteur. Andrew c’est pas le mauvais gars : un peu grand, un peu mou, totalement dénué de sentiments depuis qu’il suit un traitement aux anti dépresseurs prescris par son psy de père, il vit dans un monde plat et aseptisé. Pourtant sa mère meurt et il doit retourner chez lui afin d’assister à son enterrement. Là il retrouvera ses amis d’enfance, se confrontera à son père, tombera amoureux et, peut-être, se reprendra-t-il en main.

Aux commandes du film un débutant quasi inconnu : Zach Braff. Acteur de la série un peu loufedingue “Scrubs”, Zach Braff se lance pour la première fois dans la réalisation et s’octroie au passage la casquette de scénariste et d’acteur principal. Triple poste on ne peut plus casse gueule.

Dès le début du film on se retrouve dans une atmosphère un peu bancale qui parvient à recréer avec justesse l’état d’esprit du héros absolument détaché de tout, même de la mort de sa mère. Car c’est bien là la malédiction d’Andrew : ne rien ressentir, ne pas même souffrir.

Ambiance assez perturbante donc qui en deviendrait presque malsaine si Andrew ne rencontrait pas dans la foulée un monde sans médicaments et surtout Sam.

Sam est une fille un peu perchée, un peu mythomane, un peu triste aussi mais terriblement drôle, bienveillante et au final immensément attachante. Pour interpréter ce rôle pour le moins complexe, Zach Braff avait besoin dixit d’une actrice “à la Natalie Portman”. Ca tombe bien celle-ci est emballée par la lecture du scénario et accepte tout de suite. Avec son arrivée à l’écran le film bascule immédiatement dans un bain de bonne humeur, de folie joviale et d’émotion bouleversante. Encore une fois, Natalie Portman prouve que non seulement elle est une actrice géniale mais qu’en plus elle sait faire les bons choix. A son contact, la mise en scène de Zach Braff prend une dimension impressionnante de discrétion et pourtant d’une richesse et d’une invention confondante. Et mine de rien, sous couvert d’une comédie plus ou moins sentimentale, Zach Braff réussit un film profond, drôle et bouleversant. Un film qui bien évidemment par un de ses aspects particuliers me touche plus personnellement mais qui sait de toute manière parler à tout un chacun du fait des questions qu’il aborde, questions que nous nous sommes tous posés un jour.

Reste un film drôle et émouvant, sur une bande son géniale, à voir absolument.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :