Simon Werner a disparu

simon

Film iconoclaste dans le paysage cinématographique français, “Simon Werner a disparu” est une œuvre passée assez inaperçue qui pourtant mérite une attention toute particulière.

Simon a disparu. Personne n’en sait plus. Ses camarades ont tous des milliers d’hypothèses concernant sa disparition. Et d’ailleurs l’adolescence permet de croire tout et n’importe quoi, de vivre chaque évènement plus intensément, aussi insignifiant soit-il. Au travers de quatre personnages piliers de cette histoire (dont Simon), le film se compose comme un puzzle qui ne prendra son sens qu’à la fin. Evidemment.

Fabrice Jobert est un inconnu, il signe ici son premier film dans un genre somme toute absent du cinéma français (suspense adolescent) avec des acteurs quasiment tous inconnus (Serge Riaboukine mis à part). Pas de quoi attirer l’œil donc. Et heureusement, pas de Scream à la française non plus. Pourtant le film vous accroche assez rapidement, assez imperceptiblement. Par des choix de mise en scène pas vraiment mirobolants mais toujours élégants et cohérents (cohérents par rapport à ses protagonistes, par rapport à son sujet, par rapport au cinéma que le réalisateur aime et veut nous faire partager). Le film n’est jamais surprenant, choquant, troublant ou particulièrement émouvant, mais une espèce de désir de bien faire assumé et mené à bien tout au long du film nous emmène immanquablement à tomber dans le piège de son histoire, à participer aux errances de ces jeunes et finalement à se laisser gentiment manipuler par l’auteur qui, sans fracas, abuse de nous avec tact et savoir faire. Si on peut reprocher au film d’user d’un rythme lent, celui-ci ne s’essouffle pourtant jamais. Fabrice Gobert est un coureur de fond : ses battements de cœur, métronome de son cinéma, sont impeccables et vigoureux. Rien ne sert de courir…

Le réalisateur passe la ligne d’arrivée avec humilité mais talent. Et quand on voit ce qu’il a réussi à faire avec un budget aussi microscopique, on ne peut que souhaiter le retrouver dans des œuvres plus complexes et avec un budget plus confortable.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :