Unstoppable

RHAAAAAAA !!! Tony Scott est de retour, encore ! comme à peu de choses près tous les ans ! Le petit frère de Ridley, moins talentueux, plus bourrin mais aussi plus régulier, nous revient une fois de plus avec son acteur fétiche, j’ai nommé le gros beau Denzel Washington.

Bon alors soyons clairs, on est pas chez Bergman hein ! Tony Scott fait du gros film d’action qui tape, pas franchement délicat ni intellectuel mais diablement efficace pour qui aime le genre (les autres, arrêtez-vous là).

Chez Tony les scénarios sont en général assez minces, la caméra court dans tous les sens (cf le vomitif « Domino ») et l’action prédomine du début à la fin.

Ici on était en droit d’avoir peur : de soit disant faits réels, un duo d’acteurs façon années 80 et… un train ! Bon…

Seulement voilà on a là affaire au réalisateur qui sait probablement le mieux ce qu’est un film d’action. Avec Tony pas de chichis : on attaque bille en tête, on fait mine au premier abord de se moquer de l’Amérique profonde avant de faire du Redneck du coin un héros moderne. Et en plus Tony s’est calmé de l’objectif ce qui, avouons-le, rend son film bien plus regardable.

A Denzel Washington au top du cabotinage (aaah la scène de victoire sur le toit du train !) Tony Scott ajoute Chris Pine. Le couple fonctionne plutôt bien. Washington joue à merveille le vieux briscard un peu chiant tant il croit tout savoir et Chris Pine en bon camarade ne cherche même pas à tirer la couverture à lui comme s’il avait compris que l’orgueil de son collègue l’en aurait de toute façon empêché.

Notons également la présence de la toujours fulgurante Rosario Dawson qu’on a toujours plaisir à retrouver même dans un rôle qui ne met pas forcément sa plastique en valeur.

Au final savoir si ces trois là seront capables d’empêcher un train fou chargé de produit toxiques de se casser la gueule en plein centre ville n’a que peu d’intérêt (on se doute bien qu’ils vont y arriver !) Par contre savoir comment ils vont s’y prendre et les voir transpirer reste assez jouissif.

Tony Scott livre là une série B de qualité, sans prétention et prenante qui s’adresse aux amateurs du genre.

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :