Men in Black 3

Encore une énième suite à un gros film américain, me direz-vous, et vous aurez raison. Car ne nous mentons pas, après le succès intersidéral du premier volet et malgré le relatif ratage du deuxième, il y avait de toute évidence un paquet de Dollars à se faire avec cette franchise. Reste à savoir, 13 ans après le premier épisode, où en est son réalisateur Barry Sonnenfeld et s’il a su mieux doser que dans MIB 2 son humour très personnel et potache.

Les premiers plans sont rassurants : On réalise que le budget est conséquent et qu’au même titre que le premier épisode, les effets spéciaux sont soignés et impressionnants (le 2 faisait vraiment trop cheap). L’humour se manifeste rapidement et il semble assez irrévérencieux et donc pas vraiment tout public (french kiss alien = frisson gêné chez les parents venus avec leur bambins). Ce n’est pourtant qu’une fausse alerte, la suite étant beaucoup plus politiquement correcte. Sûrement même un peu trop, mais n’oublions que MIB se doit d’être un film familial.

La question est maintenant de savoir ce qu’on peut bien faire faire d’intéressant au duo d’hommes en noir qui ont déjà, rappelons-le, sauvé maintes fois l’univers. Et la piste scénaristique choisie n’est pas inintéressante puisqu’elle s’appuie sur le ressort le plus digne d’intérêt de la franchise : le couple que forme K et J, à savoir Tommy Lee Jones et Will Smith. Car sous le monolithisme bourru et buriné du premier et la tchatche incessante du second réside malgré tout un lien improbable entre les deux bonshommes, quelque chose qui s’apparenterait bien à une réelle amitié. Et si le temps (13 ans) n’a rien émoussé du rapport entre ces deux là, le voyage dans le temps, lui, pourrait bien y parvenir.

Un super méchant extra-terrestre mis en prison sur la Lune il y a de ça un peu plus de 40 an par K, parvient à s’évader. Bien décidé à se venger du terrien responsable de sa mise au trou, Boris l’Animal trouve le moyen de remonter dans le temps la veille de son arrestation pour tuer K. De nos jours J se réveille dans un monde où K n’existe plus. Forcément, il est mort il y a quarante ans (vous suivez ?). J remonte alors à son tour dans le temps la veille de la mort de K afin de retrouver celui-ci et accessoirement, de sauver (encore) le monde.

Au menu des bonnes idées de ce numéro 3 nous noterons la présence plus que réjouissante de la toujours pétillante (et pour le coup hilarante) Emma Thompson en cheftaine des MIB. Mais surtout applaudissons le génie qui a eu la grande idée de faire jouer à Josh Brolin le rôle de Tommy Lee Jones jeune. Cela fonctionne tellement bien que j’ai presque envie d’être dans 40 ans pour voir si en vieillissant Josh Brolin aura la trogne de Tommy Lee Jones. Quand à Will Smith, il fait ce qu’il sait faire de mieux, occuper l’espace avec une aisance, un charisme et une bonne humeur communicative.

Alors oui le film marche du tonnerre, oui les acteur sont tous parfaits et à leur place, oui les effets spéciaux sont à la hauteur et oui, on s’amuse beaucoup. Alors pourquoi ce sentiment de frustration à la fin de la projection. Sans doute parce qu’on aurait aimé être un peu plus surpris, un peu plus remués par un humour plus sarcastique (1969 se prêtait à un contexte social qui, vu la couleur de peau de Will Smith, aurait pu être exploité un peu mieux qu’il ne le fut ici, au détour d’un gag timide). On en regretterait presque la liberté de ton du 2ème épisode qui aussi foutraque fût-il, était au moins assumé à 300%. Mais évidemment, ce n’était pas vendeur.

Pour autant,  ne jouons pas les pisse-froid. MIB est un bon film, drôle, spectaculaire et malheureusement tout public. On en sort pas forcément grandis mais de bonne humeur. C’est déjà beaucoup.

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :