Archive for the ‘Documentaire’ Category

Fahrenheit 9/11

19 mars 2010

original_68

C’est vraiment par souci d’honnêteté que je me penche sur le cas de ce film. Ceux qui auront lu mon article précédent comprendrons aisément, après ce que j’ai dit sur Michael Moore et son film, que je ne porte ni l’un ni l’autre dans mon cœur. Mais justement, je ne pouvais pas laisser des avis à l’emporte pièce sans arguments, c’eut été malhonnête.

Dissipons d’ors et déjà tous malentendus :
Oui Michael Moore s’attaque à George W. Bush, son administration et la façon qu’ils ont eu de traiter l’après 11 Septembre 2001. Oui je suis entièrement d’accord pour dire que George Bush est sans aucun doute l’une des pires choses qui soit arrivée aux Etats Unis. Oui je suis intimement persuadé que la guerre en Irak est une hérésie qui n’a pas lieu d’être. Oui dans le fond, je suis entièrement d’accord avec Michael Moore.

Mais alors, me direz vous, pourquoi nous ennuies-tu avec Michael Moore si tu es d’accord avec lui ? Et bien parce que je suis d’accord sur le fond, comment ne pas l’être ? mais je suis outré, révolté et écœuré par la forme.

Le film est à l’image de la gastronomie américaine que Michael Moore connaît bien : séduisant, appétissant, sucré mais au final lourd, gras et dangereux.

Or Michael Moore traite de sujets graves, il n’a pas le droit de les traiter à la légère. Il n’a pas le droit de balancer des flots d’images à l’écran sans jamais réellement les argumenter ni pire ! les prouver. D’autant plus que c’est exactement cette méthode qu’il reproche à l’administration Bush et la chaîne Fox News, fer de lance de la propagande pro Bush. Le film ne pèse jamais le pour et le contre de tel ou tel évènement : il dénonce sans cesse jusqu’à la nausée. Et Moore de s’impliquer personnellement en interrogeant lui même les sénateurs sur l’engagement de leurs enfants en Irak. Il faudra vraiment m’expliquer l’intérêt de la chose parce que je ne le comprends pas. Michael Moore illustre son propos à n’en plus finir mais ne l’argumente jamais. Il s’amuse beaucoup à ridiculiser son président, comment lui en vouloir, mais il discrédite par là même le bien fondé de son documentaire, si tant est que nous ayons là un réel documentaire.

Et puis il y a la méthode. Les images sont dangereuses, Moore dénonce Fox News à cause de ça. Comment peut-il alors seulement oser faire un montage d’images idylliques de l’Irak avant l’intervention américaine puis un montage d’images horribles pour illustrer l’Irak après intervention. Oui l’Irak est encore aujourd’hui plongé dans un chaos imputable à 99% aux Américains. Mais dire que l’Irak était un paradis avant ça est parfaitement honteux en plus d’être un manque de respect ignoble envers le peuple Irakien.

Et puis il y a cette mère que Moore a suivi. Son fils est militaire, il a été envoyé en Irak et sa mère de répéter combien elle est fière que son fils soit parti défendre la liberté à l’autre bout du monde. La chance qu’il a eu d’intégrer l’armée et de faire quelque chose de sa vie. Seulement voilà, le patriotisme a des limites et quand son fils revient au pays dans une boîte en bois, la mère voit un responsable tout trouvé en la personne de son président.
Je me pose une question : combien de familles dans la même situation Michael Moore a-t-il suivies avant qu’un des fils ne décède, servant par la même occasion tristement son propos. Il faut rappeler que le film a été tourné quand l’armée américaine commençait à peine ses actions sur le territoire irakien et que les morts côté américain étaient encore rares.

Je vous laisse réfléchir…